Avez-vous le profil?

Avoir le profil de quelqu’un qui est coachable nécessite certains prérequis indispensables à la pleine réalisation de soi : Être quand même avancé dans son chemin de vie; c’est une thérapie pour bien-portant.

Oser : la personne devra exploiter au maximum son courage et sa force intérieure et présenter une bonne volonté.

Écouter : développer l’écoute de son corps et s’habiliter à un discernement du langage de son corps, écouter ce que son corps dit, être en mesure de déchiffrer et établir une communion harmonieuse avec lui.

Développer l’écoute de ce que nous pensons, de nos attitudes et comportements. Décoder, déchiffrer tout indice susceptible de nous éclairer soit face à nos résistances, nos peurs ou autre obstacle à l’action. Faire des liens entre eux afin de nous délier de ce qui nous rend captifs et prisonniers d’un mode de penser et d’agir. Retrouver une liberté d’action, élargir nos horizons en repoussant nos limites que nous nous imposons souvent par ignorance. Donc, nous habiliter à penser autrement et différemment.

Apprivoiser l’écoute du silence de notre intérieur, donc cesser de penser, arrêter la tête de marcher. Nous devons cesser notre tête d’aller ici et là, de scénario en scénario, pour descendre en nous. Se brancher à notre sens intuitif qui, lui, ne se nourrit que du moment présent et du bon, du beau, du positif. Le négatif nous en éloigne. Donc, retrouver le taux vibratoire énergétique qui favorise soit la méditation, la détente, etc. Expérimenter le moment présent, le « bonne heure ».

Nous habiliter à écouter, à observer ce que l’extérieur nous transmet comme information. Écouter les autres comme les événements, ce que nous appelons parfois les coïncidences, les hasards. Les messages verbaux comme non- verbaux. Ce retour qui nous apprend beaucoup sur nous et la direction que nous devrons prendre sont précieux.

Vouloir : C’est donc capital, connaître nos agissements comme notre mode de penser, nous pousser à vouloir changer, à progresser et à évoluer. En dépit de toutes les concessions et les sacrifices que cela nous demandera. Aucun obstacle ne devra s’interposer entre ce que nous voulons vraiment dans la vie.

Nous estimer et nous aimer : pour entreprendre un tel parcours, cela nécessitera un certain respect, une certaine estime, un amour sans contredit de nous-mêmes. Nous donner le droit, reconnaître nos valeurs, reconnaître nos besoins et nos mérites à vouloir, comme tous et chacun, être heureux et ce, sans prétendre être; être tout simplement.

Passer à l’action : même si cela peut s’avérer un passage étroit qui nous demande de passer par la même souffrance qui nous a habités des années durant pour nous en sortir. Alors, cette fois, ce sera d’affronter différemment, en adulte, avec des outils qui nous permettent d’accepter, de comprendre, de passer à autre chose, à aller de l’avant, à oser. Nous donner le droit de faire des erreurs, des expériences de vie toutes aussi enrichissantes les unes que les autres. Tout dépendra de quelle façon nous aborderons la situation.

Se prendre aux mots : en développant notre intégrité, est-ce que nous faisons ce que nous pensons et ce que nous disons, sommes-nous cohérents? Avons-nous vraiment intégré ce que nous avons appris ou désappris les vieilles habitudes contraignantes? Nous assurer que ce que nous disons, faisons et pensons vont dans la même direction.

L’objectivité : être capable de nous voir tout en nous détachant émotivement du contexte et de notre appris.


Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn